Vivre et travailler en Amérique du Sud, au Chili - Santiago. Emploi, expatriation et relocation pour mieux vous accompagner au Chili,
déménagement international, Mobilité, mutation interne et géographique, impatriation,expatriation et relocation au Chili, et santiago, vivre et travailler au chili

mv
Demenagement international

E-Lingui, Société de formations linguistiques avec Professeurs en ligne

Votre Séjour Linguistique à l'étranger, une formule pour compléter votre formation

Assurance voyage internationale avec AVI

Investissements et placements immobiliers pour expatriés


EXPATRIATION CHILI WELCOME



Guide d'informations pour le Chili
Antofagasta, Arica, Balmaceda, Baquedano, Calama , Caldera, Chaiten, Coquimbo, Curico, Iquique, Isla de Pascua, Isla Diego Ramirez,
Islotes Evangelistas, La Serena, Nunoa, Osorno, Ovalle, Palena, Puerto Aisen, Puerto Montt, Puerto Natales, Punta Arenas, Rancagua,
San Bernardo, Santiago, Talca, Talcahuano, Temuco, Toco, Valdivia, Villarrica, Vitacura

Statut politique
Autres secteurs
Travaillez au Chili
Liaisons

Aparthotel Santiago Hotels Chili
Ecole Française
Adresses utiles Chili
Transports Chili

Guide Chili, Santiago City


+ +

Guide Chili - Partir vivre, travailler, étudier au Chili

Statut Politique
Le Chili est une république démocratique. Mr Ricardo Lagos Escobar, a été élu le 11 mars 2000 pour une durée de six ans, en tant que Président de la république.
L'assemblée nationale est composée de la Chambre des députés avec 120 membres et le Sénat avec 47 membres (38 élus et 10 désignés) installées à Valparaiso.
La constitution date du 11 mars 1981 et a été modifiée en 1989 et 1991.

Ricardo Lagos est le premier président socialiste depuis Salvador Allende.
Il gouverne au nom de la Concertation démocratique, une coalition de centre gauche qui est au pouvoir depuis le retour de la démocratie en 1990, et qui regroupe démocrates-chrétiens et socialistes.
Il devrait poursuivre la politique libérale, mais devra également gérer le lourd héritage politique : le retour du pays d'Augusto Pinochet divise l'opinion. Juger au Chili l'ancien dictateur permettrait au pays d'affronter son passé mais risque aussi de raviver les anciens malaises.

Aperçu Historique :
A l'origine, le Chili était sous le contrôle des Incas dans le Nord et celui des Araucaniens dans le Sud.
En 1541, l'Espagnol Pedro de Valdivia fonde Santiago.
En 1818 : le Chili obtient son indépendance de l'Espagne.
1836-39 : Guerre avec le Pérou.
1861-91 : Les Libéraux prennent le pouvoir.
1879-83 : Guerre du Pacifique avec le Pérou et la Bolivie .
1891 : Révolte de Jorge Montt, départ de Balmaceda, nouvelle dictature.
1925 : Nouvelle constitution. Début de l'industrialisation, création de groupes marxistes.
1944 : Le Président Juan Antonio Rios, se rallie aux Américains.
1969 : Insurrection de l'armée.
4 septembre 1970 : Election de Mr Allende, Président de gauche.
11 septembre 1973 : Coup d'état manqué, suicide de Mr Allende.
26 juin 1974 : Le Général Pinochet devient chef de la nation.
11 mars 1981 : Il est élu Président pour un mandat de 8 ans.
14 décembre 1989 : Le démocrate-chrétien, Mr Patricio Sylwin est élu président de la République au premier tour.
11 décembre 1993 : Eduardo Frei remporte l'élection présidentielle avec 58% des suffrages.
11 mars 1994 : Le Président Frei Ruiz Tagle prend ses fonctions au pouvoir, en annonçant que l'armée sera sous le commandement du Général Pinochet jusqu'en 1997.
3 mars 2000 : retour au pays de Général Pinochet, libéré par la Grande-Bretagne pour des raisons humanitaires après 17 mois de détention à Londres. A Santiago, l'ancien dictateur fait l'objet de près de 200 plaintes déposées contre lui pour des crimes commis pendant son régime militaire (1973-1990).

Situation géographique

Le Chili est situé en Amérique du Sud, partageant les frontières avec le Pérou, au Nord, avec l'Argentine et la Bolivie à l'Est.
Le Chili est bordé par le Pacifique, il se présente comme une longue bande de terre (4300 km sur 200 km de large) entre la mer et les Andes. Il est bordé d'îles et d'îlots ; depuis la frontière péruvienne, à la Terre de Feu, le Chili égrène du Nord au Sud l'impressionnant désert de l'Atacama, les Andes, des volcans, des lacs, des parcs naturels, des glaciers, et au Sud le Cap Horn (424 m d'altitude) sur l'Ile Horn, appartenant au groupe Wollaston, et l'Ile de Pâques, à 3218 km à l'Ouest dans le Pacifique entre la côte chilienne et la Polynésie. Les îles Juan Fernandez, dans le Sud Pacifique, sont à 644 km du continent.

Excepté à l'extrême Sud du pays, où d'étroits passages conduisent à la Patagonie, et au Nord, avec ses déserts côtiers et ses montagnes, le Chili est séparé du reste de l'Amérique du Sud par les Andes, qui présentent sur des centaines de kilomètres, des neiges éternelles.

Il est divisé en 13 régions et 2 territoires.
Au Nord se trouve le désert Atacama, qui est riche en minéraux, entre les montagnes de la côte et celles des Andes. La région septentrionale est une zone de larges plateaux où se dressent de nombreuses montagnes dont les altitudes dépassent 6 100 m. C'est là que se trouve le point culminant du Chili, Ojos del Salado
(6 893 m).
Au centre, une vallée de 1126 km, densément peuplée, entre les Andes et le plateau côtier. Les plaînes centrales, la pampa, séparent la cordillère des Andes du littoral ; la population se concentre sur les terres fertiles de la région de Santiago au centre du pays.
La topographie des Andes du Sud est marquée par la présence de glaciers, de fjords, de lacs et de profonds bras de mer, le Sud est une terre glacée avec Punta Arénas, la ville la plus au Sud du monde. Au delà, le détroit de Magellan et la Terre de Feu, une île que se partagent le Chili et l'Argentine.

La superficie totale du pays, est de 756'945 km2 avec 1'250'000 km² de territoire antarctique.

Le pays est un point maritime stratégique, en logeant les côtes chiliennes, les bateaux passent de l'océan Atlantique à l'océan Pacifiqe et vice-versa.

Le pays est composé des provinces : Aconcagua, Antofagasta, Arauco, Atacama, Aysen, Bio Bio, Cautin, Chiloe, Colchagua, Concepcion, Coquimbo, Curco, Linares, Llanquihue, Magallanes, Malleco, Maule, Nuble, O'Higgins, Osorno, Santiago, Talca, Tarapaca, Valdivia, Valparaiso, Antarida

La capitale Santiago abrite le tiers de la population du pays.


Après avoir enregistré sa première récession depuis 1983, le pays montre des signes de reprise et devrait retrouver une croissance soutenue à partir de 2000 sous l'effet d'un desserrement des politiques monétaire et budgétaire, de l'amélioration des termes de l'échange et d'un taux de change plus compétitif. La Banque centrale a mis fin le 2 septembre 1999 à la politique de fluctuation à l'intérieur de marges mise en place en 1984, désormais le cours du change est déterminé par le marché.

Le Chili reste un modèle dans la région. Malgré la hausse des prix du pétrole, la reprise économique devrait déboucher sur une croissance annuelle d'entre 5% et 6%.  La balance commerciale est équilibrée, avec une augmentation des exportations de cuivre et de cellulose.

Le Chili est la première nation latino-américaine à avoir réformé son économie en profondeur. Les bases restent solide : taux d'épargne et d'investissement élevés, inflation modérée, endettement contenu et niveau confortable des réserves.  Le système financier est sain.
On note dans le secteur bancaire la fusion de nombreuses agences bancaires qui deviennent alors plus compétitive et de tailles internationales.

Le recul des importations et la reprise des exportations permettent de réduire le déficit courant et le besoin de financement extérieur, qui est couvert en presque totalité par l'investissement direct.
La législation concernant les investissement étrangers est souple : un large éventail de solutions est ouvert à l'investisseur potentiel, celui-ci passe un contrat avec l'Etat qui est représenté par le comité des investissements étrangers. Concernant le transfert et rapatriement des capitaux, le marché est ouvert.
Après le boom de 1999 des investissement espagnols, les investissements étrangers ont ralenties, mais Chili reste le quatrième récepteur des investissements étrangers au sein des pays en développement avec 9,2 milliards de dollars. Ce sont les privatisations (électricité, eau, etc) qui expliquent un chiffre élevé dans ce pays où les entreprises étrangères continuent à investir dans les secteurs traditionnels (mines, filière bois notamment).

Par ailleurs, bien qu'en augmentation, le niveau de l'endettement extérieur reste modéré.

Les inégalités sociales restent fortes, mais en dépit de la persistance d'un malaise social, le risque politique demeure faible.
Le chômage reste la préoccuption majeure, car son taux n'a que faiblement diminué. Le président Lagos avait promis la création de 200 000 emplois, mais seulement 60 000 ont été crées. Le projet déjà ancien d'une assurance-chômage a été relancé sans succès par le gouvernement.
Le salaire mensuel minimum est de 1000 FF par mois et le salaire moyen de l'ordre de 3500 FF, les cadres bénéficieant parfois de rémunérations élevées. Les charges patronales sont faibles, les salariés étant les seuls à cotiser aux fonds de pension et au régime d'assurance maladie.

Malgré un niveau de PIB relativement élevé la distribution des revenus reste très inégalitaire. Ainsi malgré l'émergence d'une classe moyenne, un quart de la population ne dispose pas encore d'un standard de consommation de type occidental.

Le pays a à sa disposition plusieurs ressources, beaucoup de poisson près des côtes, son sous sol est riche en minéraux et halieutiques et ses forêts sont abondantes.

L’essentiel des marchandises vendues concernent les matières premières, le cuivre représente toujours près de 40% des exportations.
Les importations de biens d'équipement restent faibles.

Les principaux clients du Chili sont : les Etats-Unis, le Japon, l’Argentine et le Royaume-Uni.

Les fournisseurs du Chili sont : les Etats-Unis 21,9%, l'Amérique latine 26,7%, le Japon 5%, Asie (hors Japon) 14,2% et l'Union Européen 21,7%%.

Le marché chilien est particulièrement ouvert, qu'il s'agisse du niveau des droits de douane ou de la quasi absence d'obstacles non tarifaires. Niveau du tarif douanier : le taux unique s'établit à 9% au 1er janvier 2000 et diminuera d'un point par an au 1er janvier de chacune des trois prochaines années. Le taux réel, compte tenu des accords commerciaux négociés par le Chili (Mercosur, Canada, Mexique et la plupart des pays d'amérique latine) est en fait déjà de 7%.
L'intégration du Chili dans le bloc commerical sud-américain, Mercosur, est prévue pour 2002.

Statistiques économiques

1997
1998
1999
2000

croissance économique (%)

7,6
3,4
-1
5

inflation (%)

6
4,7
2,7
3,4

solde public/PIB (%)

2
0,4
-1
-0,4

taux de chômage

6,1
6,1
nd
nd

exportations (milliards $)

16,7
14,8
15,3
16,6

importations (milliards $)

18,2
17,3
15
16,5

balance commerciale (milliards $)

-1,6
-2,5
0,3
0,2

balance courant/PIB (%)

-4,9
-5,7
-2,3
-3,2

dette extérieure (milliards $)

28,3
33,5
36,1
39,9

services de la dette/exportations (%)

14,5
18,3
19,3
21,2

Renseignements généraux

PNB global 1999

69,71 millards $

PIB par habitant

4930 dollars

Parité pouvoir d'achat (PPA)

10800 dollars

Croissance consommation privée 1990-1997

+9,3% par an

Ménages avec PPA +$30000pa

880 000 = 24%

Ménages avec PPA +$15000pa

1 890 000 = 51%

Ménages avec PPA -$5000 pa

330 000 = 9%

Aide 1998

4,656 milliards $

Investiss.étrangers 1999

9,221 milliards $

Recettes touristiques 1998

1,062 milliards $


La répartition du PIB par secteurs d'activité
:
agriculture : 7,5%
industrie : 14,5%
mines : 15,8%
services : 62,2%


Secteurs en expansion : les ouvertures sont nombreuses dans les secteurs des biens de consommation, agriculture, biens d'équipement et nouvelles technologies, infrastructure et BTP, services.
Des possibilités d'investissement existent également dans les secteurs de la transformation agroalimentaire, le bois , l'aquaculture, la vigne, la politique de concession offre des opportunités dans la construction routière et aéroportuaire, la distribution d'eau.

La main-d'oeuvre est facilement disponible que ce soit des cadres de haut niveau ou des travailleurs non qualifiés. En revanche, les techniciens et les ouvriers qualifiés sont plus rares.

Agriculture
La décomposition géographique du pays permet au Chili de puiser dans différentes ressources qu’ il dispose.Au nord très peu de culture à cause de la sècheresse, au centre on élève surtout le bétail, au sud les températures sont fraîches on trouve surtout des forêts.
Comme dans la plupart des pays d’Amérique du Sud les cultures sont réalisées par deux catégories de propriétaire : les latifundas et les propriétés à taille réduite dont l’objectif est vivrier.

Le Chili produit actuellement la majorité des fruits frais d'Amérique du Sud. On y trouve du blé, de l'avoine, du maïs, du riz, du colza, des pommes de terres, des pois chiches, des flageolets, et des fruits : raisin, poires, pommes, melons, kiwis, pêches, nectarines, avocats, fraises, framboises.

La forêt couvre près de 12% du territoire chilien. Les bois exploités sont à la fois des feuillus comme le laurier et des bois tendres tels que le pin. Ils servent essentiellement au bois de charpente et à la fabrication de pâte à papier.

Le Chili est placé au 12è rang pour la production de vin, qui est excellent et prisé à l'étranger.

Le pays est la troisième puissance mondiale pour la pêche et la fin des effets d'El Nino sur les températures des eaux et sur leurs fréquentations par les bans de poisson devrait avoir un effet sensitive sur la croissance de l'économie.
On y pratique la pêche de: thon, truite saumonée, sardine, merlu, crabe royal, crabe maïa, crevette, oursin, palourde.

Agriculture

(en millions de tonnes, têtes, m³ pour le bois)

Production

1996
1997
1998
1999
Rang

bois

29,831
29,977
31,670
-
22

blé

1,227
1,677
1,682
1,197

maïs

0,932
0,881
0,943
0,624
-

orange

0,110
0,110
0,115
0,115
-

orge

0,064
0,081
0,115
0,081

pomme de terre

0,828
1,114
0,792
0,995
-

riz

0,382
0,455
0,547
0,467
-

vin

0,845
0,811
0,770
0,878
12

bovins

3,858
4,142
4,160
4,134
-

ovins

4,516
3,835
3,754
4,116
-

porcins

1,486
1,655
1,962
2,221

pêche

6,909
6,084
-
-
4

Industrie
L'économie chilienne repose encore sur le secteur minier. Le pays est le premier producteur mondial de cuivre, qui compte toujours pour plus de 40% des exportations. Avec les autres minéraux (argent essentiellement, mais aussi souffre, zinc, gaz naturel, charbon et fer), cette proportion atteint 55%. Les remontée des cours du cuivre +40% de 1998 au début 2000, représente une croissance importante.

Production industrielle des mines 1999
(en millions de tonne, or et argent en tonnes)
argent (1998) .... 1340
charbon ............ 0,228
cuivre ............... 4,242
fer ...................... 8,493
or ......................... 51
zinc .................... 0,027

Les autorités encouragent la diversification de l'économie.
Le secteur manufacturier est surtout concentré dans la filière agroalimentaire (conditionnement du poisson, vin), les autres activités sont peu importantes (chimie, biens d'équipement) et toujours liées à l'extraction minière.

Les secteurs de production ayant augmenté récemment sont la machine outil, l'imprimerie et l'édition ainsi que la fabrication de produits métalliques, d'équipements professionnels et d'ophtalmologie, les pièces détachées automobiles, les machines à bois pour l'industrie du bois.