Déménagement international Canada ,Toronto, Vancouver, Ottawa, Edmonton, Halifax, Winnipeg, Quebec, Montreal, Laval, Sherbrooke, Trois-Rivières, Gatineau, Rimouski, Saguenay
Vivre, travailler, étudier, s'installer et entreprendre au Quebec, Canada, Montreal,... Relocation Montreal, Déménager au Quebec,
mv
Demenagement international


E-Lingui, Société de formations linguistiques avec Professeurs en ligne

Votre Séjour Linguistique à l'étranger, une formule pour compléter votre formation

Demenagement Usa Canada Mexique pour les expatriés

Investissements et placements immobiliers pour expatriés




Guide Canada l Quebec l
Guide d'informations pour l'Alberta

Le Guide Canada l Quebec l Montreal l Ottawa l Toronto l Guide d'informations pour partir vivre, étudier, travailler, entreprendre et s'installer au Canada ( relocation, déménagement, logement, Immobilier, Aparthotel, écoles, interculturel, Visa immigration, formalités, emploi du conjoint, ...)

| Accueil Canada | Quebec | Colombie Britanique | Toronto | Nouvelle Ecosse | Terre Neuve |
|
Nouveau_Brunswick | Saskatchewan | Prince_Edouard | Ontario | Manitoba | Alberta |


L’alberta
Avec comme capitale Edmonton, l’Alberta produit 80 % du pétrole brut et 90 % du gaz naturel du pays (le pétrole et le gaz représentent 20 % du PIB). Les sables bitumeux assurent un avenir prometteur (25 % du pétrole canadien). Pour l’année 1995, la production de gaz à atteint 16,3 milliards de dollars. Les projets prévisibles pour les prochaines années devraient atteindre près de 10 milliards au minimum, et créeront pour la province d’alberta 20 000 emplois environ.

Les autres ressources économiques sont l’agriculture (20 % de la production canadienne totale, deuxième grande industrie de la province. En 1994, 1,46 milliard de dollars venaient des exportations), et l’agro-industrie. Des débouchés dans ce secteur comme les aliments congelés, la transformation de la viande sont en expansion (industries alimentaires secondaires et tertiaires de la province).

L’électronique et télécommunications ont vu leurs produits exportés à hauteur de 67 % de la production de 1995, avec des ventes dépassant plus de 2,1 milliards de dollars.

Dans ce domaine, il existe aussi des débouchés et notamment dans la micro-électronique, la technologie laser, l’automatisation mais aussi les commandes. Une société à retenir, la société Nortel spécialisée dans les activités téléphonie, qui construit sa troisième usine de fabrication à Calgary, va employer près de 3 000 personnes sinon plus.

D’autres secteurs comme les logiciels informatiques (en pleine expansion et qui dépassent les 20 % par an), compte pour cette province près de 1 300 sociétés dont 400 exportatrices. Leur spécialisation est entre autres : les logiciels destinés à l’industrie pétrolière et gazière, des logiciels de transmission et de gestions de réseaux et la géomatique. Depuis plus d’un an les sociétés américaines investissent dans ce secteur.

La sylviculture et les matériaux de construction (exportations : 1,7 milliard de dollars en 1993). Même si l’Alberta est dominé par les investissement japonais dans se secteur, elle a depuis 1986 effectué quatre milliards de nouveaux investissements (près de 4 autres milliards sont prévus).

Grand producteur de papier journal et de pâte à papier, de panneaux de particules et de panneaux de fibres à densité moyenne. Depuis trois ans, les sociétés albertaines obtiennent un réel succès dans l’exportation de la technologie des logements préfabriqués en Europe.

Et bien sûr l’environnement qui compte près de 800 sociétés (8 000 travailleurs) ; ce dernier rapporte 700 millions de dollars par an et représente 40 % de production exportée. Les secteurs d’activité sont plus précisément l’épuration des eaux, le traitement de l’air et l’assainissement des sols.

Dans plusieurs pays étrangers, il subsiste une possibilité de co-entreprises. La Russie et l’Amérique du Sud étaient pour les entreprises albertaines tout à fait prometteuses.

L’Alberta est d’une superficie de 661’200 km², avec une population de 2’700’000 habitants (dont 1’500’000 de population active pour l’année 1995). Une trentaine d’entreprises françaises se sont implantées dans cette province dont le taux de croissance à atteint en 1995, 2,7%, le taux d’inflation : 1,8 % avec un taux de chômage de 8,6 %.

Toujours pour la même année, le PIB par habitant était de 35’580 CAD. Les exportations de la province représentent 23 milliards de CAD et les importations 6,6 milliards de CAD (dont France : exportations 74 millions de CAD et 81 millions de CAD pour les importations).