Vivre et s'installer aux Caimans. - Relocation aux Caraibes, Antilles Françaises er anglophones.  Rèussir son Installation aux Iles Caimans,
déménager aux Iles Caimans, formation interculteurelle, sécurité des expatriés,

mv
Demenagement international


E-Lingui, Société de formations linguistiques avec Professeurs en ligne

Votre Séjour Linguistique à l'étranger, une formule pour compléter votre formation

Demenagement Usa Canada Mexique pour les expatriés

Investissements et placements immobiliers pour expatriés



Le Guide pour partir vivre et travailler aux Caimans
Un guide, des informations, des conseils et les adresses utiles pour partir bien informé.
Les voyages moins cher avec Decouvertissimo.com

1 - Statut Politique
Les Iles Caïmans dépendent du Gouvernement de la Grande-Bretagne, elles sont situées à 268 km au Nord Ouest de la Jamaïque, dans la Mer des Caraïbes.
Le groupe comprend Grand Caïman, Petit Caïman, et Caïman Brac. L’archipel des Caïmans était autrefois connu sous le nom des îles de la Tortue.
Elles ont une population de 36.000 habitants dont la majorité habite Grand Caïman dont le chef-lieu est George Town.
Le nom Iles Caïmans provient d’un mot signifiant crocodile, car à leur arrivée vers 1670 les Espagnols ont dû rencontrer ces animaux sur les plages.

Gouvernement

Depuis 20 Octobre 1995, la colonie est dirigée par un Gouverneur John Wynne Owen

L’Assemblée législative comprend un Gouverneur nommé par la Reine d’Angleterre, qui exerce des fonctions de Président 18 membres, dont 15 élus et 3 de droit.

Le Conseil exécutif comprend 3 membres officiels, et 4 membres choisis parmi les élus de l’Assemblée.

Système Judiciaire

Le système judiciaire est basé sur le droit commun anglais. Il y a deux tribunaux qui travaillent au civil et au criminel. La cour d’appel consiste de juristes formés en Jamaïque et aux Bahamas.

Aperçu Historique

10.5.1503
: Les îles furent découvertes par Christophe Colomb qui remarqua une abondance de tortues géantes. Les îles semblaient inhabitées. Pendant les 200 ans qui suivirent elles furent visitées par l’équipage de bateaux qui souhaitaient se ravitailler. Des petits groupes de pirates et naufragés s’y installèrent de manière temporaire. Elles ne furent pas colonisées avant 1670.
1670 : L’Espagne cède les îles avec la Jamaïque à la Grande Bretagne
1734 : Première cession de terres aux colons, suivie par l’arrivée des Jamaïcains, attirés par la pêche à la tortue. Mais dès la fin du XVIIIe siècle, les tortues avaient presque disparu, et les activités de construction de navires ont remplacé la pêche à la tortue. Les bateaux étaient faits en acajou, un bois des îles.
1832 : Des changements furent apportés, portant notamment sur l’élection de membres de la législature.
1863 : Après 1863 les Caïmans s’intègrent à la Jamaïque, et la législature de la Jamaïque obtient la suprématie en matière de votation de lois locales.
1959 : Les Iles Caïmans prennent leur indépendance, s’unissent à la fédération des Antilles, mais gardent des liens avec la Jamaïque. Elles choisissent de rester sous gouvernement de la Couronne britannique, et en 1972 adoptent une nouvelle constitution.
1962 : Dissolution de la Fédération des Indes Occidentales.
1988 : L’ouragan Gilbert occasionne pour CI$16 millions de sinistres aux propriétés et aux récoltes.

Drapeau

Le drapeau est bleu et contient le Union Jack anglais. Depuis 1958 il contient également une tortue, un ananas, 3 étoiles représentant chacune une île, et la devise qui peut s’y lire est : « He hath founded it upon the seas » (Il les a fondées au-dessus des mers).
 

2 - Situation géographique
Elles sont situées à 300 km à l’ouest de l’île de la Jamaïque, et à 640 km au Sud de Miami.. Elles font partie des Antilles (longitude 82° Ouest, latitude 19° Nord). La surface totale des îles est de 260 km2. Elles sont très développées.

Grand Caïman est connue pour sa belle plage de « Sept Milles ». Avec Petite Caïman, elle a un niveau proche du niveau de la mer. Par contre, Caïman Brac se distingue par un plateau central d’une altitude de 42 mètres. Les côtes sont rocheuses et protégées par des récifs de coraux présentant des anses favorables à l’arrêt des bateaux.

Il n’y a aucune rivière.

George Town, la capitale, située sur Grand Caïman, a une population de 13 000 habitants soit la moitié environ de la population totale. Grand Caïman a une longueur de 35 km et une largeur de 12 km soit 122 km2.

Caiman Brac mesure 19 km x 1 km. Elle se trouve à une distance de 143 km de la première.

Petit Caïman mesure 16 x 3 km, et se trouve à 8 km de Caiman Brac.

3 - Economie & statistiques
L’économie est basée sur le tourisme, qui contribue pour 20% au Produit national brut.

Les îles ont l’un des plus hauts niveaux de vie de la région. En 1988 le PNB a totalisé CI$384 millions ou CI$15,000 par personne.

Les îles ont un statut de havre fiscal depuis 1966, attirant l’enregistrement de plus de 20 000 sociétés. Même en période de récession mondiale elles ont continué à prospérer. En 1989 l’économie a augmenté de 10% ; entre 1983 et 1989 la croissance réelle affichait un taux composé de 8,4% par an.
Cinquième centre financier mondial. Une législation très stricte ne permet qu'à très peu de personnes de s'installer dans l'archipel des Caïmans.

Le coût de la vie est très élevé.

Les secteurs à croissance rapide sont l’électricité, le gaz et l’hydraulique, l’hôtellerie-restauration , les transports et communications, les services financiers. Les principales sources de revenu pour le gouvernement sont les droits de douane, les taxes d’immatriculation des sociétés et les droits de timbre.
Il n’y a pas d’impôt sur le revenu, de taxes de sociétés ou de taxes immobilières.

En 1988 les importations ont totalisé CI$187 millions et les exportations, CI$1.9 millions.
La différence est équilibrée par les gains dérivés des services financiers et du tourisme. Les importations comprennent les produits alimentaires, les boissons, les véhicules, et le pétrole. Les ¾ des échanges commerciaux se font avec les Etats-Unis, les autres avec la Grande Bretagne et la Jamaïque ayant baissé quelque peu.
A l'exception de quelques petites productions vivrières, tous les produits de consommation sont importés.
Le secteur bancaire offshore emploie plus de 10% de la population et représeznte 16% du PNB.

A peu prés toutes les grandes banques de la planète ont une implantations aux Iles Caïmans. Un accord de coopération avec les Etats-Unis a été conclu pour lutter contre la délinquance financière.

PNB 1998 : 178e/226
PNB/hab 1998 : 21e/226

Économie
(en milliards de dollars, sauf PNB par habitant en dollars) 

1996
1997
1998
1999
France98

PNB global

0,74
0,76
0,78
0,80
1429,58

PNB par habitant

22090
21410
21620
21660
24210

aide (+ ou -)

4,032
7,696
16,790
-
-8,402

dette extérieure brute

1,244
1,552
1,738
-
-

recettes touristiques

0,368
0,493
0,510
-
29,931

cours US dollar

0,83

0,83

0,83
0,83
5,90
(Source : Atlas éco 2001)

4 - Agriculture
Il y a peu d’agriculture aux Iles Caïmans, le sol étant infertile et la plupart des produits alimentaires doit être importée.

L’élevage de boeufs, chèvres et cochons est répandu et la culture des fruits est pratiquée pour la clientèle des hôtels et les touristes.

En 1988, la production agricole de bananes et d’oeufs a souffert des suites de l’ouragan Gilbert, qui a causé des dommages estimés à CI$12 millions. Le gouvernement a procédé à des prêts sans intérêt de CI$137’000, pour les petits fermiers dont les récoltes avaient été détruites. Malgré des difficultés, le Gouvernement a confirmé vouloir aider l’économie, et a accordé un prêt sur 5 ans de CI$5 millions.

Il y a également un élevage de tortues mais depuis 1979 les USA ont interdit l’importation de produits à base de tortue verte. En 1983, le Gouvernement des Iles Caïman a acheté l’élevage pour empêcher sa fermeture, et la recherche scientifique a pu être maintenue grâce aux fonds versés par les touristes. En 1989, la ferme a été gravement abîmée par un orage.

Agriculture
(cheptel en millions de têtes, bois en millions de m3, autres productions en millions de tonnes)

1996
1997
1998
1999
rang

Indice production agricole

84,9
84,9
84,9
-
-

bovins

0,001
0,001
0,001
0,001
-
(Source: Atlas éco 2001)

5 - Industries & mines
L’industrie de la construction est liée au secteur touristique : hôtels, appartements, banques, bureaux à George Town. Plus de 613 projets ont été approuvés en 1989, pour une valeur de plus de CI$146 millions (maisons, appartements) et CI$13 millions (hôtels).

Dans le secteur du tertiaire, le tourisme rapporte 23% du PNB, et emploie 9% de la population active. L’année 1989 les Iles Caïman ont enregistré 617’770 visiteurs. L’année 1992, 892’992 visiteurs sont venus aux Iles Caïmans.

Depuis peu un nouveau projet de construction de routes est en cours à George Town. De nouveaux locaux pour les services d’incendie, et à l’aéroport, une tour de contrôle et un nouveau centre administratif pour l’aviation civile, sont prévus. De même, l’agrandissement de la piste d’atterrissage et la création d’un nouveau terminal sur Cayman Brac, un nouveau système de tuyaux pour l’eau, et les égouts, d’un centre sportif et d’écoles secondaires, et la modernisation de l’hôpital de George Town sont à l’étude.

En 1989 un Community Collège a été construit sur Grand Cayman avec l’aide du gouvernement britannique. Le Comité de Développement Agricole et Industriel encourage l’agriculture, l’industrie et le tourisme en accordant aux entreprises désirant se fixer à Caïman des financements à moyen et à long terme. 117 prêts de plus de CI$2,2 millions ont été octroyés depuis 1980, dont 17 prêts approuvés en 1989 pour CI$303,100.

Les îles fonctionnent grâce aux importations (278 millions de $C), de produits alimentaires, textiles, et matériaux de construction. Principaux fournisseurs des produits importés : les Etats Unis (75%), les Antilles néerlandaises (10%), la Grande Bretagne (3,9%) et le Japon (3,9%).



© Copyright - tout droit de reproduction interdit